21 décembre 2009

The Old Man

Sans le vouloir je me récolte des grands-pères à la pelle. Je dois avoir un petit truc que les vieux messieurs aiment. Certes je suis bien élevée et je présente correctement, ça ne suffit tout de même pas à conquérir le cœur d'un homme de 80 ans. Et pourtant c'est ce qui m'arrive. Après mon patron (82 ans bientôt) qui me couve comme un lion (oui un lion ça couve) et me protège comme un aigle alerte, c'est désormais Le Vieux qui veille gentiment sur moi. Le Vieux, c'est un traducteur avec lequel j'ai travaillé sur une dizaine de publications cette année. Les premières rencontres de travail furent pourtant bien mouvementées ; il avait peur que je ne dénature le texte original avec les quelques changements que je lui demandais d'opérer sur sa traduction. Impulsif, il est souvent resté froid et vexé pour finalement devenir petit à petit doux et malléable. Je ne sais pas bien ce que j'ai fait pour qu'il soit si attentif et si à l'écoute, mais le fait est que notre collaboration sur ces quelques livres fut véritablement enrichissante et très efficace. Oui mais. Voilà maintenant 5 mois que nous ne sommes pas vus. Et voilà 5 mois que je reçois toutes les semaines une attention de sa part : un petit mail, une petite carte, une gentille lettre, une invitation à déjeuner (déclinée), à dîner (déclinée), à un concert (déclinée), à des concerts (déclinée !), un petit cadeau, des petits cadeaux, des cadeaux de plus en plus importants… Je ne sais plus quoi penser, comment réagir. Serait-ce de la drague ? Ou alors est-il tout simplement bienveillant à mon égard ? Je ne suis pas mécontente, je n'ai jamais eu de grands-pères (tous les deux morts entre 30 et 40 ans), et me voilà bien entourée ! 

42_16879742

Posté par vanierxx à 12:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur The Old Man

Poster un commentaire