04 décembre 2009

Bilan semaine 49

Travail : Cette fin de semaine est agitée, nerveuse au travail. Il faudrait que je vous parle du travail. J'ai l'impression que depuis 4 ans que j'y suis, beaucoup de choses ont changé, évolué… et dans le bon sens. Je me souviens de moi, terrorisée le matin en me levant, pétrifiée lorsque je devais partir un peu plus tôt que d'habitude (20 heures, hum hum). Et voilà que je viens de me prendre allègrement 2 heures de pause pour déjeuner avec une copine. Et non ce n'est pas anodin et banal. Quand je regarde ces quatre années derrière moi, je ressens un bonheur, un soulagement et une évolution. 

Famille : Je suis un peu perdue. Ma mère m'a annoncé qu'elle avait chopé le papillomavirus (vous savez, le vilain virus qui file le cancer de l'utérus) à cause de son connard d'ancien petit-copain. Ma meilleure amie, dit La Victime (un jour aussi, je vous raconterai pourquoi je la surnomme ainsi), a eu ce virus en question et a développé un cancer assez virulent cette année.Du coup, je suis inquiète. Sinon, sans réfléchir : mon frère me manque, mon père me fait rire. Pour le reste, cette semaine, je m'en fous.

Couple :  Le peu que l'on se voit, c'est pour dormir, se câliner et faire l'amour. Tout va bien, donc.

Amis : J'ai besoin de voir les gens individuellement en ce moment. Je ne trouve pas ma place dans un groupe. J'ai l'impression d'être sur d'autres sphères, d'avoir d'autres préoccupations. Du coup, je collectionne les tête-à-têtes avec mes copines. C'est chouette de les retrouver.

Grossesse : Je suis toujours dans l'attente. Si je compte comme il faut (c'est-à-dire que premier jour du saignement de ma fausse-couche = premier jour des règles), j'aurais du avoir mes règles hier. J'ai mal aux seins, mais pas tout le temps. J'ai des nausées, mais pas tout le temps. Je peux être crevée aussi bien qu'en forme olympique. J'ai des tiraillements au bas-ventre, mais pas tout le temps. Je sens qu'il est là, mais pas tout le temps. En gros, je suis dans le flou total. Et c'est ça le plaisir d'essayer de faire un bébé, et de surcroît avec une fausse-couche.

Introspection personnelle : Ma vie suit son chemin, paisible et assoupi. Mais je me triture le cerveau et je me palpe les nénés tous les quarts d'heure… 

Posté par vanierxx à 16:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Bilan semaine 49

Poster un commentaire