24 novembre 2009

Arrête de m'épater, empathe-moi plutôt

Mon Ours commence a en avoir marre que je lui parle de fausse couche, de bébé, de grossesse, de date, de sperme et d'ovulation… Je le comprends. Mais j'ai tellement besoin d'en parler ! Mine de rien, c'est énorme dans ma vie. Je sais que je suis un peu obnubilée par tout ce que ça engendre, mais merde quand même, il a du bol que je réagisse comme ça. Je veux dire, je ne suis pas au trente-sixième dessous, je ne suis par en train de pleurer toutes les larmes de mon corps, je ne suis pas en train de prendre ma température tous les matins et de vérifier la texture de toutes les substances qui sortent de mon corps ! J'ai juste besoin d'en parler. Pour faire que malgré tout, ça existe. Pour ne pas faire passer à la trappe trop vite ce début de grossesse dans lequel tous les espoirs, toute la magie d'être parents baignaient… Bref, mon Ours, même si je sais que tu réagis comme ça pour que l'on se sorte la tête de l'eau haut et vite, des fois, j'aurais besoin d'empathie.

Posté par vanierxx à 10:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Arrête de m'épater, empathe-moi plutôt

Poster un commentaire